mardi 1 avril 2014

Je me laisse abattre ce matin...

La semaine prochaine à la même heure, je serai en train de passer mes deux oraux (j'enchaîne deux oraux dans la matinée...). Mais ce matin, je manque d'énergie. Depuis deux mois, je mets toute mon énergie à travailler mes deux épreuves tout en soignant les varicelle, otites, angines et Cie de mon fils et je viens d'apprendre une mauvaise nouvelle pour couronner le tout. Alors ce matin, je n'en peux plus. J'ai juste envie de m'effondrer dans un coin et de ne plus penser à rien. Alors, je fais ce petit billet en espérant que crier mon épuisement à la terre entière me fera du bien... Ca peut servir à ça un blog, non ?

A bientôt pour un retour à la normal d'ici deux semaines (il faut me laisser le temps de lire avant ;-)


****

Je viens de me rendre compte que l'envoi automatique des Newsletters vient de se décider à fonctionner... Je ne comptais vraiment pas en envoyer une pour geindre de la sorte... J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur ;-)

dimanche 9 février 2014

On ne se laisse pas abattre (1)

Vous l'aurez compris, mes lectures (plaisirs) risquent de devenir beaucoup plus rares ces prochaines semaines (plus rares que rares... on verra ce que ça donnera...). Mais je crois que je ne vais pas tout à fait mettre ce blog en pause, il me servira à décompresser, à me défouler et vous faire part de quelques lectures, voire quelques articles intéressants glanés au fil de mes révisions. Et puis, je compte sur vos commentaires pour me redonner du baume au coeur dans les coups durs ;-)

Et pour ce premier billet d'une petite série que j'intitulerai "On ne se laisse pas abattre" (et que je ferai très certainement disparaître plus tard ;-), je vous livre la photo de ma première pioche à la bibliothèque. Partie demander des infos sur les revues et les livres pros que mes bibliothécaires préférés pourraient mettre à ma disposition, je suis revenue avec cette petite pile :
pile.jpg Comment ça, ma pile ne ressemble pas à des bouquins sérieux traitant de bibliothéconomie, de collectivités territoriale, de problèmes de DRM, de liseuses et de la polémique sur les horaires d'ouvertures des bibliothèques ? Eh bien, c'est vrai, mais ce n'est pas de ma faute ! Premièrement, mes bibliothécaires n'ont pas grand choses à m'apporter car Livre Hebdo coûte "trop cher" (vu la taille de la structure, je suis un peu étonnée de cette politique, enfin) et leurs ouvrages professionnels ne semblent pas des plus récents... Deuxièmement, il me faut continuer à parfaire ma culture bibliothesque : et si on m'interrogeait sur la production de BD en destination des ados ? Hein ?! Eh oui, alors consciencieuse comme je suis, j'ai arpenté les rayonnages ados pendant au moins cinq minutes pour dégoter entre autre ces quelques titres :

  • Le diable des sept mers / Hermann & Yves H.
  • On les aura ! : carnet de guerre d'un poilu / Barroux
  • C'est pour ça que je m'appelle Giovanni / Claudio Stassi
  • En chemin elle rencontre... Les artistes se mobilisent contre la violence faite aux femmes (Ah,non, ça c'était en adulte ;-)

Et puis, j'ai aussi compris qu'il fallait que je développe ma culture Jeanne Benameur. Du coup, c'est avec Les Demeurées que je suis repartie. Tiens, je me rends compte que la pile de DVD ne figure pas sur la photo...

Bon, je vous fais grâce du paragraphe sur le bien fondé de quelques lectures pour me détendre et me changer les idées. Je me contente de vous rassurer en vous montrant que la nouvelle de mon admissibilité au concours et le travail de titan ne m'empêchent pas pour autant de rester une bonne épouse et une mère exemplaire :
Scones.jpg Des scones réussis ! C'est la première fois que je réussis à en faire qui ressemblent à de vrai scones ! Est-ce un signe du destin ?

Bon, je crois que mon premier billet-défouloir est bien rempli. Rendez-vous pour le prochain...