jeudi 29 octobre 2015

hécatombe

Juste un petit billet pour exprimer ma stupeur en parcourant mon netvibes ce matin. Ces derniers mois, j'ai suivi de loin (voir de très très loin...) la parution des billets de la blogosphère littéraire en me contentant de suivre le fil de publication des billets. Ce matin, j'ai pris le temps de regarder blog par blog... Et là, je me suis rendue compte que bon nombre de blogs avaient été désertés depuis de longs mois ou avaient même disparu... Il ne me reste plus qu'à découvrir si de petits nouveaux ont pris le relais... J'espère que la blogosphère n'est pas en train de rendre l'âme...

lundi 16 juin 2014

Dire, ne pas dire sur le site de l’Académie française

dire__ne_pas_dire.jpg Peut-être que certains d’entre vous connaissent déjà la rubrique __Dire, ne pas dire__ sur le site de l’Académie française. Les académiciens attirent notre attention sur tous les abus de langage que nous pouvons utiliser ou que nous entendons si régulièrement que nous n’y prêtons plus attention.

Quelques exemples :

  • Clore / clôturer
  • Soi-disant / prétendu
  • Décrédibiliser / discréditer

Ces rubriques sont courtes et les exemples donnés sont très clairs. Alors, il ne vous reste plus qu'à ajouter ce site dans votre agréateur de flux rss !

jeudi 12 juin 2014

Bibliothèques et livres numériques, encore des progrès à faire…

Ces derniers temps, je ne fais qu’annoncer mon retour pour mieux m’absenter les semaines qui suivent. La vie nous joue parfois de mauvais tours qu’il faut prendre le temps se surmonter… Néanmoins, j’espère revenir pour de bon cette fois-ci, même si les vacances arrivent à grands pas et que ce n’est pas la période idéale pour relancer un blog… Passons.

pave.jpg

                        www.photo-libre.fr

Et puis, j’avais un petit coup de gueule à pousser. Depuis quelques mois j’ai pris l’habitude d’emprunter des livres numériques par l’intermédiaire de ma bibliothèque. Comme je ne suis pas équipée d’une liseuse mais d’une tablette, je ne me lance jamais dans la lecture de romans et feuillette plutôt avec plaisir des documentaires comme des livres de recettes ou de jardinage. Et le mois dernier, je suis tombée sur un livre un peu plus sérieux et particulièrement intéressant pour ma réorientation professionnelle. N’ayant pas pu travailler comme j’aurai dû, j’ai voulu le réemprunter… Mais là, stupeur : ce titre, pourtant récent, n’est plus au catalogue… Sur le moment, je me suis dit que la politique de la bibliothèque était à revoir si les titres ne restaient pas au catalogue plus de quelques semaines ; et puis, hier, sur le site de la bibliothèque, j’ai découvert un message à l’intention des lecteurs qui nous informait que Numilog avait multiplié par 9 le prix des abonnements pour les bibliothèques et que par conséquent, la bibliothèque avait dû réduire par… 9 son offre. Logique !

Conclusion, ma découverte du livre numérique s’achève pour le moment et il va falloir que je me débrouille comme je peux pour me rendre à la bibliothèque pour emprunter ce titre (oui, après recherche je me rends compte qu’ils ont eu la bonne idée d’acheter la version papier) et m’amuser à manipuler ce pavé de plus de six-cents pages et en grand format… Que du bonheur !

Alors, j’avoue ne pas avoir eu ni le temps ni le courage pour le moment de creuser la question de ces hausses de tarifs ; aujourd’hui je vous fais simplement part de la déception d’une lectrice… La suite, peut-être dans un prochain épisode… A moins que vous soyez en mesure d’éclairer ma lanterne ;-)

mardi 29 avril 2014

Une page se tourne...

Après pratiquement trois mois d'absence, me revoilà. Tout doucement car la motivation n'est pas totalement revenue entre la fatigue du rythme que je me suis imposé pendant la préparation de mes oraux et l'immense déception d'avoir raté le concours à peu de choses près. Je pense quitter le monde de la bibliothèque faute de ne pas trouver un nouveau poste. Je dois donc me lancer dans une nouvelle activité qui va me demander, elle aussi, beaucoup d'énergie pour la mettre en place. C'est comme ça. En route vers de nouvelles aventures...

dimanche 16 février 2014

Outils du web participatif en bibliothèque / abf

outils_du_wab_participatif.jpg

Certes, ma lecture des Outils du web participatif en bibliothèque s’inscrit dans la préparation de mon concours, mais je l’ai trouvé particulièrement intéressante et je me dis que certains d’entre vous ont peut-être des choses à nous dire sur leurs pratiques 2.0 de la bibliothèque.

Cet ouvrage s’ouvre tout d’abord sur une longue introduction un peu ardue mais qui reste abordable (et qui se révèle particulièrement vraiment intéressante lorsque l’on tient un blog) sur le côté un peu technique de l’Internet. Je comprends mieux maintenant le « protocole http », le « langage HTML », les « CMS », le « streaming », le fonctionnement des « agrégateurs » et des « fils RSS », etc.

La lecture se poursuit par plusieurs chapitres consacrés aux outils du web 2.0 que les bibliothèques peuvent utiliser pour apporter de nouvelles sources d’information aux lecteurs : les portails Internet, les blogs, les wiki, les podcasts, les flux RSS, les réseaux sociaux…

Grâce à cet ouvrage, j’ai voyagé à travers toutes la France et découvert toutes les utilisations que l’on pouvait faire de ces outils. Certaines bibliothèques offrent un portail web très classique avec accès aux informations de base et au catalogue de la bibliothèque ; d’autres par la mise à jour régulière d’un blog proposent l’actualité de l’établissement avec mise en avant de coups de cœur ou l’annonce des animations à venir; d’autres alimentent leurs pages Faceboooook avec des anecdotes de la vie de la bibliothèque lorsque les portes sont closes. D’autres proposent de vraies mines d’information utilisant des sites comme Netvibes pour recenser des sites Internet pertinent en lien avec certaines thématiques. Les exemples sont encore bien nombreux…

Et puis, certains établissements commencent à proposer le prêt de livres numériques ou le visionnage de VoD. Pour ma part, je viens de tester l’emprunt de livres numériques et j’avoue que je serai presque prête à m’équiper d’une liseuse pour emprunter ces titres que je souhaite découvrir mais ne pas acheter et que je peux obtenir rapidement sans devoir patienter sur une longue liste de réservation.

Bon, je vous fais grâce de toute la partie qui concerne la réflexion sur l’avenir de la bibliothèque et des pratiques des bibliothécaires qui n’intéresseront que les pros (et à qui je conseille vivement cette lecture !). Par contre, votre expérience m’intéresse ! Qu’est-ce que vous proposent votre médiathèque préférée ? Qu’est-ce qui vous plaît dans ces nouveaux outils de communication ?

lundi 9 septembre 2013

Match PriceMinister de la rentrée 2013

price_minister_2013.png

Le match de la rentrée littéraire revient chez Price Minister. Le principe est simple, on choisit un titre parmi une liste de dix romans, on le lit, on le critique, on le note. Et Price Minister passe le tout à la moulinette et nous propose le bilan de nos lectures. J'y avais participé l'année dernière et j'avais apprécié de confronter mon avis à celui des autres blogueurs.

Si vous voulez en savoir plus et y participer, je vous renvoie au site de Price Minister à cette adresse. Je vous laisse tout de même ci-dessous la liste des titres sélectionner et vous avoue que j'ai craqué pour La Lettre de Helga de Bergsveinn Birgisson aux éditions Zulma.

Danse Noire de Nancy Huston chez Actes Sud

Une part de Ciel de Claudie Gallay chez Actes Sud

La grâce des brigands de Véronique Olvalde aux Editions de l’Olivier

Lady Hunt d’Hélène Frappat chez Actes Sud

Arrête, arrête de Serge Bramly chez Nil

Rome en un jour de Maria Pourchet chez Gallimard

Dans la lumière de Barbara Kingsolver chez Payot & Rivages

Petites scènes capitales de Sylvie Germain chez Albin Michel

Pietra viva de Leonorde Recondo chez Sabine Wespieser

Esprit d’hiver de Laura Kasishcke chez Christian Bourgeois

La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson chez Zulma

La garçonnière d’Hélène Grémillon chez Flammarion

Bonnes lectures à toutes et à tous !

samedi 27 juillet 2013

Fictions.franceculture.fr

Logo-Fc-fictions.png

On en a entendu parler la semaine dernière dans les médias, France Culture a ouvert un nouveau portail pour permettre à ses auditeurs d'écouter les textes enregistrés lors de l'émission quotidienne "fictions". Je vous renvoie au site de France Culture où vous trouverez toutes les informations sur le fonctionnement du portail (recherches, différents types d'écoutes...).

Les textes sont classés par catégories : Littérature, Poésie, théâtre, jeunesse... Les interprètes sont connus ou non, tout comme les auteurs.

Je n'ai pas encore écouté beaucoup de textes mais ce que j'ai entendu m'a beaucoup plu : Tom Sawyer et Quai Ouistreham. Ce que j'aime dans cette formule par rapport aux textes enregistrés, c'est qu'elle ne nécessite aucune manipulation : pas de CD, pas de numérisation... Pour moi, juste ma tablette. Les textes sont découpés par tranches de trente minutes, ce qui me va bien également.

Je pense que ce site va me permettre de faire de belles découvertes. Je sais par exemple que je ne comptais pas lire Tom Sawyer ni Quai Ouistreham alors que j'ai pris beaucoup de plaisir à les écouter. Je compte bien faire d'autres expériences, essayer la poésie, le théâtre, des textes que je ne penserais pas à emprunter à la médiathèque. Et qui sait, peut-être finirai par devenir addict aux textes lus comme certaines sur cette blogosphère ;-)

jeudi 11 juillet 2013

Champs libres à Alain Mabanckou

Il y a quelques semaines j’ai eu la chance de passer une après-midi passionnante aux Champs Libres à Rennes. Au programme, Black Bazar, le roman d’Alain Mabanckou, mis en scène et joué par Modeste Nzapassara, suivie d’une rencontre avec l’auteur et le comédien.

La prestation de Modeste Nzapassara est impressionnante. Pendant une heure, l’acteur, seul sur scène, tient un long monologue plein de vie pour nous faire sentir l’essence du roman d’Alain Mabanckou. Je me permets de vous livrer la présentation faite par les Champs Libres car je ne pourrais pas mieux présenter le texte : « Fessologue est un dandy congolais. Il conte sa vie entre son gourbi parisien et le bar afro-cubain, le Jip’s, où échouent comme lui des immigrés de tous les coins d’Afrique. Esthète et fin observateur, il livre un regard cocasse et décapant sur la communauté noire, l’exil, le racisme et la ségrégation, dans une verve truculente et endiablée. »

S’en est suivi une rencontre avec l’auteur que vous pouvez visionner à la fin de mon billet. Ce que j’en retiens personnellement de cette rencontre c’est l’amour des Congolais pour la langue française. Alain Mabanckou nous a expliqué à quel point les congolais vénéraient cette langue si riche et si belle et se désolaient de l’usage qu’en faisaient les français eux-mêmes. Et c’est vrai que c’est agréable d’entendre une personne utiliser un vocabulaire précis lorsqu’il parle.

Et puis Alain Mabanckou et Modeste Nzapassara ont également évoqué leur plaisir à provoquer le lecteur ou le spectateur en les incitant à avoir un peu de sens critique. Alain Mabanckou aime utiliser certaines caricatures, grossir certains traits pour donner une idée de la vie au Congo ; ou de placer un discours colonialiste dans la bouche d’un noir parti vivre à l’étranger, pour monter à quel point la société nous influence.

Alain Mabannckou est un auteur que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire bien que je connaisse le succès de ses livres. J’ai très envie de lire ses romans et je pense qu’elles seront encore plus intéressante maintenant que je connais l’état d’esprit dans lequel il les conçoit.

mercredi 19 décembre 2012

Hommage à Mario Ramos

En parcourant les nouvelles, je viens d'apprendre le décès de Mario Ramos, auteur et illustrateur pour la jeunesse que j'affectionne tout particulièrement. Le monde des livres jeunesse vient de perdre une très grande pointure... Sa bibliographie est longue et intéressante avec des livres s'adressant, certes, aux enfants mais où les adultes y trouvent forcément leur compte. Les personnages sont toujours attachants et les histoires pleines d'humour même lorsque le thème est difficile.

Fleur de Un oeil, des mots propose de mettre Mario Ramos à l'honneur des Mercredis de l'album du 6 février.

Ci-dessous quelques albums que j'aime beaucoup :

c__est_moi_le_plus_fort.jpg code_de_la_route.jpg au_lit_petit_monstre.jpg loup_y_es-tu.jpg au_lit_petit_monstre.jpg loup_qui_voulait_etre_un_mouton.jpg

Pour plus d'information sur son travail, je ne peux que vous renvoyer vers son site : Mario Ramos. Vous y trouverez entre-autre une bibliographie complète.

jeudi 13 décembre 2012

I love mon libraire

Largement convaincue de l'importance des libraires, je ne peux que vous renvoyer au blog de Gaëlle qui nous explique plus précisément l'intérêt de son métier et l'importance de faire ses achats dans les librairies indépendantes.

ilovemonlibraire-1-600x600.jpg

- page 1 de 4