Noël approche et je tourne au ralenti. Plus de billets à publier mais pas l'énergie pour les rédiger, ni pour vous laisser des commentaires. Et plus grave encore : la mère Noël n'a encore presque rien préparé ! Les achats sont loin d'être terminés et cette année, je crois que les gourmands se passeront de mes sablés de Noël...

creche.jpg

Quand je lis les lignes qui précèdent, je me demande à quoi je peux passer mes journées... Ah si ! A m'échouer sur le canapé me reposer pour pouvoir m'occuper correctement de ma petite terreur quand elle rentre de l'école et surtout pour être capable de garder tout mon calme lorsqu'elle tente par tous les moyens de n'en faire qu'à sa tête... Soigner ce p... de rhume qui m'empêche de dormir (quand ce n'est pas la terreur qui se réveille au moins deux fois dans la nuit depuis que l'école l'a emmené au cinéma et quand sa future petite soeur arrête de danser la zumba dans mon ventre...). Et me démener dans des démarches administratives à la Sécu et aux Ressources humaines totalement incompétentes de ma collectivité de rattachement. Bref, une vie épanouissante de femme enceinte...

Théoriquement, mon blog n'a pas vocation à recueillir mes états d'âme, mais vu l'état végétatif dans lequel il se trouve, tant pis. Pourtant, j'aurais plein de choses à vous dire en lien avec les livres :

- mon coup de coeur pour le roman Sans âme de Gail Carriger avec vampires et loups garous

- ce que j'ai pensé du classement des 20 livres qui ont changé votre vie (euh... on n'a pas tous la même vie quand même.)

- mon autre coup de coeur pour le roman iranien C'est moi qui éteins la lumière de Zoyâ Pirzâd

- de ma liste du père noël avec tous les romans et les BD qui me font pâlir d'envie

- de l'addiction de mon fils pour les livres-cd (il y a des parents qui rationnent les dessins animés, moi, je suis obligée de limiter le nombre de CD par jour ! Même si ses goûts sont très variés entre les comptines, les histoires et l'ensemble de mes cd)

- que ce remède de grand-mère marche : placer un oignon coupé en deux sur sa table de nuit pour échapper aux quintes de toux nocturnes (tu m'étonnes ! Ca anesthésie tout !)

- que je suis plongée dans la Voleuse de livres de Markus Zusak

Avec un peu de chance, je retrouverai un peu de tonus après les fêtes (pendant lesquels j'espère pouvoir me laisser dorloter) pour vous raconter tout ça. Je l'espère même vivement car l'arrivée d'une nouvelle petite terreur début mars risque de ne pas arranger les choses pendant quelques temps.

Avant de mettre mon blog en vraie pause de Noël, il faut que je revienne honorer mon partenariat avec Babelio pour vous parler d'un album consacré à Marcel Proust. En attendant, je vous souhaite d'échapper à tous les maux de l'hiver et de profiter de cette période noëllistique.