Oui, je sais, je commence à prendre une fâcheuse habitude : écrire des billets vous annonçant que j'aurais plein de choses à vous raconter mais que je suis en mode baleine échouée dans le canapé ou que des choses incroyables se passent à la maison. En fait, c'est un peu des deux. Oui, je suis plus que jamais en mode baleine-échouée-dans-le-canapé (mais ça me donne justement un peu de temps pour lire) et mon cher Papa a eu la gentillesse de venir changer le papier peint de la chambre qui sera celle de ma fille d'ici peu de temps. Nous n'étions pas censé faire de travaux, mais les semaines passant, j'ai pris en grippe le papier rose que je n'aimais déjà pas beaucoup au départ (je déteste le rose en même temps... et oui, je suis consciente que je vais avoir de drôles de surprises avec les cadeaux de naissances et que Oui, je vais avoir du mal à habiller ma fille en boycottant le rose... mais ce n'est pas le propos), j'avais l'impression de respirer de la poussière en le voyant. Résultat, après quelques jours de travaux, la chambre a changé de look ! Du blanc, du gris, des touches de rouge, c'est quand même plus moderne et plus dynamique que ce rose-grand-mère. Plus qu'un shampouinage de moquette et je pourrais enfin préparer la chambre. Un grand merci à mon Papa ;-)

chambre_rose.jpg chambre_travaux.jpg

Bon, puisque je suis ici, je peux cette fois encore vous dire que j'aurais plein de choses à vous raconter puisque j'ai lu et aimé Chat Sauvage de Jacques Poulin, la bande dessinée Ma Révérence de Lupano et que je suis lancée dans le deuxième tome du Protectorat de l'ombrelle : Sans Forme de Gail Carriger. Et c'est peut-être cette lecture qui m'empêche de prendre le temps d'écrire tous mes billets en retard... Mais promis, ça viendra !