Mot-clé - illustration

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 30 septembre 2013

Soie / Alessandro Baricco, ill. Rebecca Dautremer ; traduit par Françoise Brun aux éditions Tishina

soie.jpg

Je me rends compte que cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu un coup de cœur comme celui-ci. Un coup de cœur pour l’histoire mais aussi pour le livre en tant qu’objet.

J’avais lu Soie il y a une dizaine d’années sans que l’histoire ne me laisse le moindre souvenir. Mais cette fois-ci, j’ai été totalement happée par l’histoire, très certainement grâce aux magnifiques illustrations de Rebecca Dautremer qui ponctuent le récit et obligent le lecteur à prendre son temps, à lire « à la japonaise ».

En 1861, Hervé Joncour se lance dans le commerce du ver à soie et très vite, il doit se décider à acheter ses vers directement au Japon où les œufs sont épargnés par la maladie. Tous les ans, il part début octobre, traverse le monde pour revenir début avril avec ses œufs de vers à soie. Et dès son premier voyage, il tombe sous le charme d’une mystérieuse femme.

Soie est à la fois une histoire d’amour très particulière mais c’est aussi et surtout un voyage dans une autre civilisation. Le lecteur part en voyage avec Hervé Joncour, découvre la sérénité orientale et les magnificences du Japon.

Les illustrations de Rebecca Dautremer permettent deux choses. Tout d’abord, elles aident l’esprit à s’immerger dans l’atmosphère japonaise ou à revenir en France mais dans un passé assez lointain pour nous. Et puis, surtout, elles imposent au lecteur de respirer entre chaque page, de prendre son temps pour savourer le récit, pour laisser libre cours à son imagination. soie_ill.jpg Je remercie vivement mon frère qui m’a fait ce magnifique cadeau à Noël. Jamais je n’aurais osé ouvrir un roman illustré, je l’aurais peut-être feuilleté mais jamais je n’aurais lu de cette manière ce très beau roman. Alors, si vous commencez à rassembler des idées pour Noël, ce livre est un superbe cadeau à faire autour de vous.

Et si vous ne connaissez pas encore le travail de Rebecca Dautremer, grand nom de l'illustration de la littérature jeunesse, je ne peux que vous inciter à découvrir son travail sur son site.

mercredi 6 février 2013

Hommage à Mario Ramos

Un peu avant Noël, Mario Ramos nous a quitté. C’était un grand nom de la littérature jeunesse, connu pour son grand humour. Les mercredis de l’album (auxquels je compte à nouveau participer régulièrement) lui rendent hommage ce mois-ci en mettant ses albums à l’honneur. Le choix est difficile car chaque album est savoureux. Pour faire simple, j’ai commencé par piocher dans ma bibliothèque. C’est moi le plus fort et C’est moi le plus beau sont deux albums que j’ai raconté de très nombreuses fois à la bibliothèque en m’amusant vraiment beaucoup à chaque fois.

c__est_moi_le_plus_fort.jpg c__est_moi_le_plus_beau.jpg

C’est moi le plus fort / Mario Ramos

Un loup, comme seul Ramos sait les peindre, se promène dans une forêt et demande à chaque personnage qu’il rencontre qui est le plus fort (ou le plus beau). Et à chaque fois, les personnages issus de célèbres contes tremblent en l’apercevant et lui envoie toutes les fleurs qu’il souhaite recevoir. Jusqu’au moment où il rencontre un petit dragon tout vert et tout mignon… L’album C’est moi le plus beau est la suite de C’est moi le plus fort et la chute est vraiment savoureuse.

Mario Ramos aimait les contes et aimait les détourner. Ici, nous croisons donc le petit chaperon rouge, les trois petits cochons…

plus_malin.jpg

Le plus malin / Mario Ramos

Dans Le plus malin, Mario Ramos détourne le célèbre conte du Petit chaperon rouge. Le loup croise le petit chaperon rouge au début de sa balade et décide de se rendre chez la grand-mère pour dévorer grand-mère et petite-fille. Seulement, après avoir enfilé la chemise de nuit de la grand-mère, le loup claque la porte de la maison et se retrouve en chemise de nuit dans la forêt. Et là, les réactions des personnages qu’il croise sont pour le moins surprenantes !

Comme dans les deux albums ci-dessus, on retrouve le même coup de pinceau de Mario Ramos. Ses loups sont reconnaissables entre tous, et sa bêtise aussi ! Ses loups sont particulièrement attachants par toutes leurs mésaventures.

mercredis_de_l_album.jpg

jeudi 1 novembre 2012

Dans mes yeux / Bastien Vivès

dans_mes_yeux.jpg

J’ai découvert Bastin Vivès avec ''Polina'' que j’ai vraiment beaucoup aimé. Avec Dans mes yeux, c’est une toute autre expérience que l’on vit. La rencontre entre une étudiante et un jeune homme dont on ne sait rien. On assiste à leurs rendez-vous comme si l’on était le jeune homme. On voit l’étudiante, on l’entend. On a donc la moitié des informations, au lecteur d’interpréter les regards, les poses, les situations. C’est particulier mais très amusant.

Et puis, toute la BD est constituée de vignettes dessinées au crayon de couleur. Technique peu courante en BD et qui nous fait ensuite regarder nos crayons d’un autre œil ;-)

dans_mes_yeux_ill.jpg

mardi 1 mai 2012

J’aime mon papa ; J’aime ma maman / Marie-Pierre Emorine & Karine Quesada aux éditions Scarabéa

j'aime mon papa j'aime ma maman

Deux très jolis albums consacrés aux relations entre l’enfant et ses parents. Chaque double page est consacrée à une scène quotidienne. Un texte de quelques lignes, très rythmé, décrit un des instants privilégiés comme les câlins, les chatouilles, l’heure de l’histoire avant de se coucher, les jeux, etc. Ces scènes sont accompagnées d’illustrations très colorées représentant des enfants et des parents de toutes les nationalités, des ambiances très variées.

Deux beaux albums, très doux, qui ont su éviter de tomber dans le piège de la niaiserie pour évoquer la beauté de cette relation privilégiée entre parents et enfants du monde entier.

Je vous renvoie au blog de l’auteur Karine Quesada et à celui de l’illustratrice Marie-Pierre Emorine pour découvrir leurs autres albums.

mercredi 1 décembre 2010

La petite poule rousse / Pierre Dely et Cécile Hudrisier

petite poule rousse

Voici une nouvelle édition des Mercredis de l’album organisé par Fleur consacrée cette fois-ci à Cécile Hudrisier et Claude Ponti. Deux très grandes pointures de la littérature jeunesse. Si leur travail est très différent l’un de l’autre, ces deux illustrateurs ont pourtant un point commun l’humour qui se cache dans tous les détails de leurs illustrations et qui amuse tout autant les enfants que les parents !

Je n’ai pas choisi Claude Ponti car Ponti est déjà une véritable institution et ses petits poussins connus de tout le monde ou presque. Tellement connus, que je n’en peux plus de ranger ses albums avec ses formats improbables que les enfants empruntent par paquets ! Bon, plus sérieusement, j’ai choisi de vous parler de Cécile Hudrisier car j’aime énormément son travail et ses illustrations qu’elle crée à partir de petits bouts de tissus, de papier, de carton qu’elle agence et colle entre eux pour créer des personnages et des décors sympas.

Mon exemplaire de La petite poule rousse étant au fond d’un carton (déménagement imminent oblige…), je croise les doigts pour que ma mémoire me permette de vous faire part fidèlement de toutes les inventions de cette artiste.

La version du conte que nous offre Pierre Dely m’amuse déjà beaucoup puisque notre petite poule ne se laisse pas faire et ne cède pas face à la gourmandise de ses amis fainéants, elle n’hésite donc pas à se garder une belle part du gâteau, qu’elle mérite amplement ! Et puis, Cécile Hudrisier apporte sa touche à toutes les pages en les truffant de clins de d’œil. Les animaux de la ferme qui se prélassent lisent la revue « Ferme actuelle » par exemple ! C’est un plaisir d’observer attentivement toutes les illustrations pour repérer ces clins d’œil mais aussi pour découvrir tous les matériaux que l’illustratrice à utilisés. On trouve de vrais épis de blé, des morceaux de tissus, de carton ou de laine. Je voudrais aussi parler des couleurs de l’album mais je me rends compte que je ne sais pas le faire. Je peux juste vous dire qu’elles m’inspirent de la douceur, de la sérénité. Et si vous voulez en savoir plus, il vous suffit de vous plonger dedans !

mercredi 10 novembre 2010

Henri Désiré Landru / Chabouté

Landru

Encore un coup de coeur pour Chabouté. Tout ce que je lis de lui, me charme complètement. Pourtant ces illustrations très sombres en noir et blanc n'avaient rien pour me charmer au départ. Et à chaque fois, la magie opère et je me laisse complètement emporter par l'histoire.

En 1921, Henri Désiré Landru se retrouve au tribunal. Il est accusé d'avoir séduit onze femmes et de les avoir attirées dans sa maison de campagne pour les voler, les tuer et les brûler dans le poêle de sa cuisine. Mais l'histoire est beaucoup plus complexe que ça et ce monsieur Landru peut-être pas si monstrueux que ça...

L'illustration en noir et blanc renforce le côté sordide de l'histoire, les ombres y sont très présentes dès que l'on arrive dans la maison de campagne de Landu alors qu'elles s'éclaircissent à Paris lorsque notre "gentleman" séduit ces pauvres femmes.

Je suis fascinée par le travail de Chabouté qui parvient à adapter son dessin aux différents thèmes qu'il aborde dans ses bandes-dessinées : la mer (Tout seul), la forêt (La Bête), la ville... Vivement une nouvelle découverte de cet auteur !

L'avis de Joelle qui semble aimer Chabouté autant que moi !

mercredi 20 octobre 2010

Un petit tourbillon de colère – Charlotte Demanie & Barbara Brun

petit tourbillon de colère

Un petit tourbillon de colère est un album magnifique. Il s’agit de l’histoire d’une petite fille absolument détestable. Jamais contente, elle tape du pied pour montrer son mécontentement, et se montre particulièrement cruelle avec son petit frère qu’elle ne supporte pas. Mais un beau jour, sa grand-mère tente de la faire changer en lui faisant boire une potion bien particulière, une potion qui va lui permettre de changer de peau l’espace de quelques instants pour devenir une flûte de bois ou un lama ou même Sandro. Ces expériences lui permettront peut-être de voir le monde autrement…

Cette belle histoire est accompagnée des jolies illustrations de Barbara Brun aux teintes chaudes et douces.

Un petit tourbillon de colère – Charlotte Demanie & Barbara Brun aux éditions Grecko

Album lu dans le cadre "Je lis aussi des albums", organisé par Hérisson08

Je lis aussi des albums

vendredi 15 octobre 2010

Le petit voleur - Edouard Manceau

Petit voleur

Eh oui ! Encore un album d’Edouard Manceau ! Ce n’est pas de ma faute, je ne peux pas résister à ses albums qui sont si différents les uns des autres. La dernière fois, je vous avais parlé de Ca se peut ou ça se peut pas, un album grand format dont les illustrations étaient faites de découpages. Cette fois-ci, il s’agit d’un petit album cartonné avec des rabats à l’intérieur.

Tout en noir et orange et en formes géométriques, cet album très très visuel joue avec les caches, comme si derrière le rabat se trouvait une boîte ; L’illustrateur y dépose différents éléments : une lune, une orange, des bouts de ficelle… mais tout disparaît au fur et à mesure… jusqu’à ce qu’apparaisse le fameux petit voleur.

C’est simple mais drôlement efficace. Les adultes se retrouvent comme des enfants, en train d’essayer de deviner ce qu’on trouvera derrière chaque rabat !

Le petit voleur est le troisième album qu’Edouard Manceau produit dan ce format. Il y a deux ans, je vous avais parlé de Nom d’un champignon. Et l’année dernière est sorti Famille Gribouillis, un album sur le thème de la naissance (je vous renvoie au billet de Gaëllou qui parle aussi de Petit voleur d'ailleurs). Edouard Manceau a un véritable don pour utiliser les formes les plus simples et nous faire rêver, petits et grands !

Album lu dans le cadre "Je lis aussi des albums", organisé par Hérisson08

Je lis aussi des albums

mercredi 13 octobre 2010

Cache-cache – Constanze v. Litzing

cache cache

Cache-Cache est un très joli album destinés aux petits. A travers de magnifiques illustrations, l’enfant va devoir retrouver des animaux de la jungle dissimulés dans la double page. Un jeune lion cherche à attraper les animaux de la jungle mais ces derniers savent se dissimuler à travers les feuillages ! A l’enfant d’observer l’illustration pour reconnaître l’animal en question.

Les couleurs et les illustrations sont vraiment magnifiques dans des tons vert et ocre. Je vous renvoie à l’article de Ricochet qui sait mieux parler que moi des techniques utilisées par l’illustratrice. Et si cet album vous plaît, sachez qu’il existe une suite C’est moi le meilleur.

Cache-cache – Constanze v. Litzing aux éditions La Joie de lire

Album lu dans le cadre "Je lis aussi des albums", organisé par Hérisson08

Je lis aussi des albums

lundi 11 octobre 2010

Ca se peut ou ça se peut pas ? – Edouard Manceau

Allez, pour ces prochains jours, je vous propose une petite cure de littérature pour les tout petits. Je me rends compte que les livres destinés à la petite enfance sont très peu commentés alors qu’il existe de petits bijoux !

ca se peut ou ca se peut pas

Premier exemple : Ca se peut ou ça se peut pas ? d’Edouard Manceau. D’ailleurs, est-il nécessaire de présenter cet auteur illustrateur, qui propose des albums très chouettes et très variés qui plaisent beaucoup aux enfants et que les adultes prennent plaisir à raconter. Ca se peut ou ça se peut pas est un album grand format, ce qui n’est pas forcément très courant pour les tous petits, mais les illustrations faites de découpages méritaient bien de figurer en grand ! Le principe de cet album est bête comme chou mais très sympa, Edouard Manceau nous livre des situations incroyables et pose la fameuse question « Ca se peut ou ça se peut pas ? ».

Un exemple ? Deux chats siamois attachés par les moustaches. Ca se peut ou ça se peut pas ? Sur la double page figurent deux magnifiques chats vert pomme reliés par les moustaches ! Les illustrations sont simples, colorées et pleines de douceur.

Ca se peut ou ça se peut pas ? est un très bel album pour jouer avec les petits et les inciter à observer les illustrations.

Ca se peut ou ça se peut pas ? – Edouard Manceau aux éditions Milan

Album lu dans le cadre "Je lis aussi des albums", organisé par Hérisson08

Je lis aussi des albums

- page 1 de 4